Le sémioscope

L'essence des choses devant nous rester toujours ignorée, nous ne pourrons connaître que les relations de ces choses. (Claude BERNARD)
Accueil > Théorie > Modèles >

La théorie constructale

La théorie constructale a été développée par Adrian Bejan, diplômé du MIT et professeur d’ingénierie mécanique à l’université Duke de Caroline du Nord. Elle vise à expliquer l’origine des formes, qui semblent se développer selon des algorithmes comparables dans des domaines très différents (le minéral, le vivant, le sociétal).

Elle se résume de la façon suivante. Dans la nature, la complexité naît de la combinaison de processus élémentaires. Ce sont les lois simples de la physique macroscopique, et plus particulièrement de la thermodynamique, qui génèrent l’apparition des formes. Elles se traduisent par une optimisation destinée à diminuer les dépenses d’énergie et de matière pour lutter au mieux contre l’entropie. Le facteur générateur de cette recherche d’optimisation est l’évolution compétitive pour la survie dans laquelle s’affrontent les divers éléments de la matière et de la vie.

Nous appuyant sur le Sémioscope, nous la schématisons de la façon suivante :
-  L’évolution se représente sur l’axe temporel ;
-  Les contraintes s’expriment sur l’axe existentiel.
-  La forme est le fruit de ces deux phénomènes (morphogénèse).