Le sémioscope

L'essence des choses devant nous rester toujours ignorée, nous ne pourrons connaître que les relations de ces choses. (Claude BERNARD)
Accueil > Théorie > Modèles >

Le cycle de Norman

Le cycle de Norman fournit le cadre de référence pour analyser et raisonner sur les phénomènes cognitifs intervenant dans les interfaces. Il s’applique à toute interaction, entre humains ou entre un humain et une machine.

La réalisation d’une action intentionnelle met en jeu un cycle à quatre phases : pour atteindre un but, l’usager élabore une commande, l’exécute, perçoit son effet et l’évalue.

La boucle de Norman s’inscrit intégralement dans le modèle du Sémioscope.

On positionne sur l’axe X les actions propres au système étudié (2) ainsi que celles mettant le système en relation avec l’extérieur (4).

Les entrées (1) et les sorties (6) se retrouvent naturellement sur l’axe Y.

L’axe Z permet de décrire les actions concrètes (5) mais également les opérations plus abstraites et subjectives (6).

On remarquera qu’à partir de cette représentation il est possible de considérer de nouvelles relations entre les pôles.